Saviez-vous que...

Saviez-vous que...

…la fréquentation cinématographique a connu une véritable débâcle au Québec dans les années cinquante?

En 1952, quand est apparue la télévision, la fréquentation annuelle des salles de cinéma atteignait près de soixante millions de spectateurs. En 1963, soit onze ans plus tard, elle n'était plus que de vingt millions! Une centaine d'établissements commerciaux ont fermé leurs portes pendant cette période.

Tous les saviez-vous que...

La bédé du ciné

Voyez la dernière bédé

La bédé du ciné
Consultez notre Répertoire
Les images que nous sommes


La Petite Aurore l'enfant martyre

Cote

Cote des internautes
Ma cote
Disponibilité

Synopsis

Aurore, 13 ans, subit brimades et vexations de la part de la seconde épouse de son père. Punie, battue, brûlée, incapable de compter sur un père faible et dominé par sa femme, elle mourra de ces mauvais traitements. Ce film, important sur le plan de l'imaginaire social du Québec des années 50, reçut un accueil délirant au box-office et occupe une place emblématique dans l'histoire du cinéma québécois.

A little girl witnesses the death of her mother- expressly killed through negligence by the woman supposedly nursing the invalid mother back to health. The coniving nurse in turn marries the child's father, thereby taking the dead woman's place and becoming the little girl's stepmother. After unwisely revealing to the stepmother that she knows the reason for her mother's death; Aurore is abused by her stepmother who hopes that in torturing the child she can keep her silent. The father, who is absent during the day farming the land, closes his eyes or refuses to believe his new wife is abusive when confronted by the sight of his miserable burnt and beaten child. (IMDB)

Aperçu

Générique

Réalisation
  • Jean-Yves Bigras
Scénario
  • Émile Asselin : et dialogues
Images
  • José Ména : caméraman
  • Roger Racine : directeur de la photographie
Producteur
  • Roger Garand
Interprétation
  • Janette Bertrand : Catherine / Sur la copie : Jeannette Bertrand
  • Rolland D'Amour
  • Paul Desmarteaux : 3 ; Thédore Andois, son père
  • Marc Forrez : Le curé
  • J.-Léo Gagnon : Le médecin
  • Yvonne Laflamme : 1 ; Aurore
  • Jean Lajeunesse : Abraham
  • Adrien Laurion
  • Pierrette Légaré
  • Thérèse McKinnon : Delphine Andois, sa mère
  • Lucie Mitchell : 2 ; Marie-Louise, sa belle-mère
  • André Poitras
  • Lucie Poitras
  • Roch Poulin
  • Nana de Varennes : Melvina, tante d'Aurore
Musique
  • Germaine Janelle
Costumes
  • Marie-Laure Cabana
Décors
  • Jacques Pelletier
Maquillage
  • Gérard Le Testut
Assistant réalisation
  • Jean Boisvert
Scripte
  • Andréanne Lafond
Prise de son
  • Yves Lafond
Montage images
  • Jean-Yves Bigras
Photographe de plateau
  • Fernand Laparé
Direction de production
  • Roger Garand
Société de production
  • Alliance cinématographique canadienne (Québec)
Société de distribution
  • France Film (Québec)
 

Données de production

  • Couleurs / Noir et blanc : Noir et Blanc
  • Langues : Français
  • Durée originale : 102 minutes (version originale)
  • Type de métrage : Long métrage
  • Formats : Support: 35 mm Projection: 1 : 1,37
  • Coût : 75000 ($ CAN approx.)
  • Année de début de production : 1951
  • Lieux et dates de tournage : 16-07-1951 / 10-08-1951 Montréal, Qc; Sainte-Geneviève, Qc; Île Bizard, Qc.
  • Procédé sonore : Mono

Données de diffusion

Premières
  • Saint-Denis (salle de cinéma), Montréal, 25/4/1952

Commentaires

Coïncidence?

Au début du film, on voit Paul Desmarteaux se rendre à la forge de Rolland D'Amour, où se trouve également un certain Arthur. Ce Arthur a une voix identique à celle ... 

Au début du film, on voit Paul Desmarteaux se rendre à la forge de Rolland D'Amour, où se trouve également un certain Arthur. Ce Arthur a une voix identique à celle de Zidore Leclerc, un personnage coloré qui s'est fait connaître dans le téléroman "Le temps d'une paix". L'interprète de Zidore était nul autre que Roger Garand, qui apparaît au générique comme directeur de production. Peut-on en conclure qu'il n'a pas été crédité comme acteur? 

Envoyé le 18 mars 2013 à 21h25 par Pierre Chaperon

Un film réel de ces années

Je trouve ce film touchant et très réel. Dans le temps, on cachait ce genre de chose et heureusement, aujourd'hui, quelques martyrs s'ouvre la bouche et parlent. Je lève mon chape... 

Je trouve ce film touchant et très réel. Dans le temps, on cachait ce genre de chose et heureusement, aujourd'hui, quelques martyrs s'ouvre la bouche et parlent. Je lève mon chapeau à ce film qui raconte bien l'histoire de biens des enfants de cet époque, qui vivaient, bien camouflés et cachés, un contrôle malsain de leurs parents. 

Envoyé le 1 mai 2010 à 20h05 par Johanne Bouchard

Mauvais, Mauvais, Mauvais

Le pire film du cinéma québécois.

Envoyé le 26 novembre 2008 à 15h35 par Sylvain Gagné

Ajouter un commentaire

Vidéos

Bandes annonces

La petite Aurore l'enfant martyre - Bande annonce
 

Album photos

La petite Aurore l'enfant martyre La petite Aurore l'enfant martyre La petite Aurore l'enfant martyre La petite Aurore l'enfant martyre La petite Aurore l'enfant martyre La petite Aurore l'enfant martyre La petite Aurore l'enfant martyre La petite Aurore l'enfant martyre La petite Aurore l'enfant martyre La petite Aurore l'enfant martyre La petite Aurore l'enfant martyre La petite Aurore l'enfant martyre La petite Aurore l'enfant martyre La petite Aurore l'enfant martyre La petite Aurore l'enfant martyre La petite Aurore l'enfant martyre La petite Aurore l'enfant martyre La petite Aurore l'enfant martyre La petite Aurore l'enfant martyre La petite Aurore l'enfant martyre La petite Aurore l'enfant martyre La petite Aurore l'enfant martyre La petite Aurore l'enfant martyre La petite Aurore l'enfant martyre La petite Aurore l'enfant martyre La petite Aurore l'enfant martyre La petite Aurore l'enfant martyre La petite Aurore l'enfant martyre
 
 

La petite Aurore l'enfant martyre

Close Galerie de photos Éléphant

La petite Aurore l'enfant martyre

legende

counter Pécédent Suivant
Commentaire

Petite Aurore l'enfant martyre

Notez que Canoe.ca et l'équipe d'Éléphant, mémoire du cinéma québécois se réservent le droit de ne pas publier un commentaire qui pourrait porter atteinte à la nétiquette.

Close

Passeport Canoë

1. Vous devez être inscrit au Passeport Canoë pour nous faire part de vos commentaires.

Ouverture de session

Veuillez saisir votre identité passeport
et votre mot de passe.

(adresse courriel)
Vous n'êtes pas inscrit?

Vous devez être inscrit au Passeport Canoë pour poursuivre.

Vous avez oublié votre identité ou votre mot de passe? Annuler Close

Passeport Canoë

QUITTER

Êtes-vous sûr de vouloir quitter la session ?

Oui Non

Envoyer à un ami

Titre de la nouvelle:
Éléphant -- La mémoire du cinéma québecois

Close