Nouvelles

Réalisé par Martin Villeneuve

Mars et Avril sortira en 2012

En décidant d'adapter au cinéma ses deux photos-romans Mars et Avril, Martin Villeneuve ne se doutait pas qu'il s'embarquait dans une aventure aussi longue et ardue.

Le jeune auteur et réalisateur savait très bien que le financement d'un tel projet (film de science-fiction campé dans un Montréal futuriste) ne serait pas chose facile.

Mais il ne pouvait pas s'imaginer qu'il aurait à faire refinancer son film après l'avoir tourné!

«Tout le monde savait que ce serait un projet très complexe à mener à terme, mais, honnêtement, pas à ce point-là», admet le jeune frère du cinéaste Denis Villeneuve, en entrevue au Journal.

Résumons le tout. En 2006, Martin Villeneuve entreprend d'adapter ses deux livres Mars et Avril au cinéma. Les acteurs (Jacques Languirand, Robert Lepage, Caroline Dhavernas, Paul Ahmarani) acceptent d'embarquer et le projet obtient le soutien de Téléfilm Canada et de la SODEC.

EFFETS VISUELS

Le tournage a débuté au printemps 2009 et s'est terminé quelques semaines plus tard. Une première version du film a même été montée. C'est par la suite que ça s'est compliqué.

«Le problème, c'est que pour qu'on puisse entreprendre les effets visuels, il fallait le concours d'une entreprise qui était prête à le faire sur le bras, explique Villeneuve. Or, c'est très difficile à trouver, parce que, je l'ai appris à mes dépens, faire un film sur fond vert, ça coûte très cher.»

Il y a un an, avec en main une première version montée de son film, Martin Villeneuve a donc repris son souffle et s'est relancé à la recherche de nouveaux partenaires financiers.

La démarche a été longue, mais fructueuse. Téléfilm Canada a majoré son investissement dans le film. Le distributeur du film, Alliance Vivafilm, aussi. Robert Lepage (qui joue dans le film) s'est ajouté comme producteur, tout comme les compagnies Item 7 et EMA Films.

Grâce à tout ce beau monde, le budget du long métrage est passé de 1,2 M$ à 2 M$. «À cela, s'est ajoutée une généreuse contribution de la compagnie Vision Globale (spécialisée en effets visuels), parce que le montant dont on dispose pour les effets visuels n'est pas la vraie valeur du travail qui sera fait», souligne Villeneuve.

FESTIVALS

Évidemment, tout n'est pas terminé encore, loin de là. Mais maintenant que son projet est de nouveau bien en selle, Martin Villeneuve sent qu'il est plus près que jamais de voir son rêve se concrétiser enfin.

Si tout va comme prévu, Mars et Avril prendra donc l'affiche au Québec en 2012. Les producteurs du film espèrent aussi pouvoir faire la tournée des festivals internationaux.

«Ce serait bien, les festivals, mais idéalement, j'aimerais également avoir une reconnaissance locale, avoue Martin Villeneuve. J'ai consacré huit ans de ma vie à ce projet, je l'ai porté à bout de bras et je veux que les gens au Québec le voient.»

Toutes les nouvelles

 
 

Vous devez avoir un compte Éléphant actif afin de pouvoir nous faire part de vos commentaires.

Ouverture de session

Veuillez saisir votre adresse courriel ainsi que votre mot de passe.

Vous n'êtes pas inscrit?

Vous devez créer un acompte Éléphant pour poursuivre.

Vous avez oublié votre mot de passe? Close

Passeport Canoë

QUITTER

Êtes-vous sûr de vouloir quitter la session ?

Oui Non

Envoyer à un ami

Titre de la nouvelle:
Éléphant -- La mémoire du cinéma québecois

Close